Une Direction qui reste sourde à la plainte de ses Salariés !

Écrit par Super Utilisateur
|

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord, merci aux 119 salariés qui se sont déclarés grévistes aux côtés de la CGT VORTEX ce jeudi 15 décembre 2016, et ce afin d'alerter les dirigeants & actionnaires du groupe pour que cessent leurs pratiques.

Nous vous avons recensé tous les liens «médias» au travers du présent mail afin de vous rendre compte de notre action.

 Pour le Président de VORTEX Mobilité via un mandat de la société 2ASL, en la personne de Guilhem SALA, la nouvelle feuille de service théorique envoyée par mail permet «des gains de productivité et les conducteurs ne sont en rien volés»

 

- Pourquoi alors est-ce du temps de travail théorique déterminé par la Direction ?

- Pourquoi les conducteurs ne déclarent-ils plus eux même leur temps de travail réel ?

- Pourquoi la loi a t-elle complètement été bafoué pour la mise en place de ce système ?

- Pourquoi avoir inclus un temps forfaitaire de 12 minutes par jour pour les travaux annexes et ne pas payer le temps réellement effectué ?

- Pourquoi n'y a t-il plus de participation aux bénéfices pour les salariés depuis l'arrivée du fond d'investissement dans le groupe ?

 

C'est bien connu un fond d'investissement rentre toujours dans le capital d'un groupe juste par philanthropie ...

 

Depuis la rentrée 2016, les extorsions d'heures sur nos salaires n'ont jamais été aussi accrues: la demi-heure par jour, le temps forfaitaire de 12 minutes pour les travaux annexes, la feuille de route théorique systématiquement à la baisse, la suppression du temps de travail réellement déclaré par les conducteurs etc...

D'autre part, malgré le jugement du TI de Montpellier en date du 23 juin 2016, malgré l'alerte sociale de la CGT VORTEX répertoriant l'ensemble des problèmes par écrit et malgré le courrier de la DIRECCTE 69 concernant les nouvelles feuilles de routes théoriques envoyées par mail (pièces jointes), la Direction Générale et notamment le Président de VORTEX Mobilité via la société 2ASL, Mr Guilhem SALA,  Gérant, a refusé de recevoir la délégation composée de 36 grévistes CGT et FO malgré notre déplacement jusqu'au siège social à Saint Jean De Védas !

Lien vidéo:      https://www.youtube.com/watch?v=UfdXmkYjEOg&feature=youtu.be

Lien presse écrite:    http://e-metropolitain.fr/2016/12/15/saint-jean-de-vedas-vortex-dans-la-tourmente/

Chacun d'entre nous doit se mobiliser davantage encore car sur les 2500 conducteurs que comptent l'entreprise et nos seuls 448 contacts, 119 salariés se sont déclarés grévistes aux côtés de la CGT ce 15 décembre 2016, soit 26% des salariés avec lesquels nous sommes en relation puisque la Direction refuse la mise en place de réunions collectives afin que nous puissions échanger les uns avec les autres !

Si notre  taux de grévistes s'avère élevé au regard des statistiques nationales et de notre faible nombre de contacts, cela reste cependant insuffisant car les actionnaires du «système VORTEX» nous regardent actuellement à la loupe... De notre mobilisation ou de notre léthargie dépendront les prochaines ponctions sur nos salaires car c'est bien sur nos rémunérations que les dirigeants et actionnaires tirent leurs pharaoniques dividendes et revenus, comme en témoigne le jugement du 23 juin 2016 (dernier paragraphe en page 8) :

«morcèlement dont le but n'est pas seulement de gêner et restreindre la représentation des salariés - et les litiges en matière d'élections professionnelles au sein de VORTEX confirment l'existence de difficultés à ce niveau- mais aussi de réduire les droits des salariés par exemple en matière de participation aux résultats- et là encore, il est aisé de constater que c'est le cas puisque les sociétés qui font des bénéfices n'emploient pas de salariés mais profitent justement du travail des salariés de VORTEX qui supportent les charges, permettant ainsi aux deux associés et dirigeants de l'ensemble de se réserver les bénéfices. Ainsi, Messieurs SALA et HEUDICOURT s’octroient chaque année 864.000 euros de management fees et des dividendes provenant des autres sociétés notamment ONIS et HGS, tandis que VORTEX qui emploie les salariés a presque toutes les charges (...) Ce problème de participation des salariés aux résultats des sociétés largement bénéficiaires est bien au cœur du litige».

Le groupe est en pleine mutation et il profite actuellement de l'isolement organisé des conducteurs de l'entreprise VORTEX ainsi que des contrats précaires au statut périodes scolaires pour engranger un maximum de bénéfices sur nos rémunérations !!!

Pour nous autres, actifs et retraités aux faibles revenus exerçant chez VORTEX, il est inadmissible de laisser perdurer la spoliation des salaires des travailleurs pauvres que nous sommes et ce au profit de l'orientation stratégique du groupe !!!

Comme sur l'agence de Lyon et Bordeaux (tout récemment délocalisée à Toulouse), il devient impératif que chaque conducteur impliqué dans la défense de ses propres droits mais aussi celle de ses  collègues continue à diffuser l'information au plus grand nombre afin que nous puissions échanger entre nous tous et stopper la gruge sur nos salaires !

L'union fera notre force face aux dirigeants et actionnaires !

Afin que la journée de grève au siège social ne soit pas restée veine au sortir de l'assemblée générale des actionnaires, Jérôme BERNARD, gréviste ce jeudi 15 décembre, a soumis à la majorité dite «autonome» du CE ainsi qu'à son Président  mais aussi DRH de l'entreprise VORTEX, Mr Jean Pierre ANDRÉ, plusieurs revendications génériques après concertation avec les grévistes présents !

A partir d'enregistrements audio en possession du Secrétaire adjoint du CE et légalement accessible à tout élu du CE, le DRH s'est engagé à régulariser toute situation individuelle dans le cadre de notre mouvement de grève !

Chrystel HUAIN, Maurada EL GARMOUL, Sophie BOULANGER, Jérôme BERNARD et Mustapha IDDASSE transmettront donc à la DRH toutes vos remontées d'informations dans le cadre d'une saisine globale et légaliste.

En ce sens, adressez-nous vos demandes de régularisations respectives au plus vite en détaillant précisément tous les manquements que vous subissez par la Direction.

La véritable défense des Droits du travail au sein de notre entreprise passe par une mobilisation intègre et encore plus unitaire de nous autres salariés actifs et retraités aux faibles revenus !

Sincères salutations.

La CGT VORTEX